Historique du CAEPR

Les premières démarches relatives à la mise en place d’un enseignement universitaire de théologie à Metz remontent au mois de février 1959. Il s’agissait alors, dans le cadre du statut scolaire propre à la Moselle et aux deux départements alsaciens, de trouver une solution pour l’enseignement religieux en école au moment où la scolarité était prolongée jusqu’à l'âge de 16 ans et où on multipliait les collèges pour s’adapter à une population scolaire de plus en plus nombreuse. Une première solution consista à ouvrir, en 1965, à Metz, un Centre de Pédagogie religieuse, extension de la Faculté de Théologie de Strasbourg, qui proposait une première initiation en un an. Le rattachement de la Moselle à l’Académie Nancy-Metz et l’annonce de la création d’une université à Metz permirent, au terme de négociations parfois difficiles, d’aboutir, le 12 juillet 1970, à la mise en place d’un Centre Autonome d’Enseignement de Pédagogie religieuse qui fonctionna, dès la rentrée universitaire, dans le cadre de la Faculté des Lettres et Sciences humaines. Une convention internationale, signée entre l’Etat français et le Saint-Siège le 25 mai 1974, donna ses assises juridiques à la nouvelle institution dont les cours continuent jusqu’à nos jours à être donnés dans les locaux du Grand séminaire mis à la disposition de l’Université par l’évêque de Metz.

Ce nouveau Centre, intéressa rapidement beaucoup de personnes qui avaient le souci d’acquérir une solide formation théologique ou qui souhaitaient l’approfondir et trouver des éléments de réponse face aux remises en question d’aujourd’hui pour eux-mêmes ou pour un service d'Eglise. A ces étudiants très divers par l’âge, l’origine, la formation, les buts poursuivis, le Centre universitaire offrit progressivement un cursus d’études théologiques et pédagogiques très complet, organisé, au gré des réformes successives, conformément aux schémas de l’Université française.

Etablissement d’enseignement, le Centre de Théologie s’efforce aussi de stimuler la recherche. C'est dans ce but que fut créé, dès les premières années, le Centre de recherche Pensée chrétienne et langage de la foi intégré depuis au Centre de recherche Ecritures de l'Université Paul Verlaine de Metz.

En 2018, fort de sa tradition d’autonomie et de son articulation avec la foi vécue des croyants, le Centre inaugure une nouvelle étape de son histoire. Compte-tenu de la nouvelle situation des religions en France et de la rupture des liens de subordination avec le catholicisme, l’équipe enseignante décide d’élaborer une nouvelle offre de formation ouverte sur les trois monothéismes historiques. Une chaire est créée en théologie islamique, venant complétée l’expertise déjà présente sur le christianisme et l’islam. Désormais, l’enseignement et la recherche du département de théologie se veulent multi-confessionnels et en toute liberté par rapport aux institutions religieuses. Aujourd’hui, le département de théologie est la seule institution en France à proposer ce type d’approche théologique.